Les hommes et les femmes ont, généralement, des manières différentes de tuer leurs victimes. La recherche s’intéresse de près à cette spécificité du crime, notamment au niveau des tueurs en série. Un constat qui peut permettre de mieux orienter

On parle souvent du prédateur, mais pas de sa famille. Cela est normal : il faut la préserver puisque, souvent, elle n’a rien à voir avec les atrocités commises par un seul coupable. Car le prédateur n’est pas toujours un