59La lecture du langage non verbal est traitée de différentes façons, que ce soit à travers les livres ou les formations.

La plupart sont attentifs à la méthodologie qui permet de décoder efficacement le LNV, toutefois, certains auteurs se révélant très productifs dans l’écriture d’ouvrages sur la gestuelle, le sont également dans la duperie. Ces “dictionnaires” des gestes induisent les gens en erreur car, d’une part, les interprétations sont fréquemment fausses mais de plus, la méthode d’analyse n’y est absolument pas respectée.

Un geste seul n’a pas de signification réelle, sauf dans certains cas, et le comportement humain est plus complexe qu’il n’y parait.

C’est pour cela qu’il est important de prendre en compte le fait que chacun d’entre nous à sa propre personnalité et une manière personnelle d’aborder nos émotions et donc notre non verbal.

Derrière un geste, se cache beaucoup d’autres signes que nous devons savoir repérer…

 

Une détection complexe mais accessible

Pour comprendre le langage non verbal, la lecture et les formations sont une bonne chose mais cela ne s’avère pas suffisant. L’entraînement doit se faire en continu mais ne commettons pas non plus l’erreur d’analyser tout le monde à chaque instant. Dans un premier temps, il s’agit d’observer tout en restant concentré sur ce qui est dit. Au début, notre cerveau se recentre sur les mots mais au fur et à mesure de nos expériences, un geste, puis deux, puis trois vont nous sauter aux yeux.

C’est ce que nous faisons tous les jours : quelqu’un nous parle et inconsciemment nous évaluons son attitude : quelle est son humeur ? Cette personne est-elle intéressée par ce que je lui raconte ? etc…

Pour cela, nous nous basons sur une attitude ou un mouvement qui nous donne une interprétation générale. Mais est-ce que cela est suffisant ? La réponse est non.

Le décodage du langage non verbal nécessite que nous validions ce qui est observé et pour cela il nous faut plusieurs indices corporels.

Se dire qu’un individu sent mal la situation parce qu’il se bouche le nez pendant la discussion : voici là un imprudent raccourci. Pour confirmer cela, nous devons également évaluer d’éventuels mouvements d’épaules, une fermeture corporelle, une expression faciale et une attitude de rejet.

Toutefois, un mouvement peut être révélateur d’un changement d’état d’esprit ! Si notre interlocuteur est assis face à nous :

36le buste en avant

36les pieds placés devant la chaise et ouverts

36 les mains en évidence sur la table

Il est clairement dans l’action de cet échange. Mais au moment où nous abordons les délais de livraison, son corps change d’attitude :

36le buste part subitement en arrière

Peut-être pouvons-nous estimer que les délais indiqués ne lui conviennent pas. C’est “l’immédiateté” du mouvement qui doit être pris en compte : quelle attitude suis-je en train d’observer ? A partir de quel moment y a-t-il eu ce changement ?

Et bien sûr, ne manquons pas de poser la question au principal intéressé : “les délais de livraison sont-ils à votre convenance ?” Il faut oser ces demandes car ce sont-elles qui viendront valider vos observations durant votre apprentissage.



Comptabiliser les indices corporels

Vous l’avez compris : plus les signes sont nombreux, plus l’analyse est confirmée.

Prenons comme exemple la photo de cet article. En la voyant, vous vous dites que cette demoiselle n’a pas l’air très contente. En même temps, difficile de penser autre chose en la regardant. Mais observons comment notre cerveau doit consciemment analyser et compter les indices corporels (cliquez pour agrandir)

59

 

Plusieurs indices viennent donc expliquer pourquoi nous pensons que cette femme est en colère. Cette méthode de lecture permet d’appuyer notre observation.



Analyse vidéo

Pour cet exercice, il vous avez été demandé d’analyser le comportement non verbal de la jeune femme.

En premier lieu, il faut considérer la situation : celle de la vidéo, nous plonge dans l’univers de la nuit. Un homme et une femme se parlent et laissent entrevoir des comportements assez différents.

Outre le fait que la jeune femme est peut-être un peu alcoolisée, il n’en demeure pas moins que nous pouvons observer chez elle 2 comportements :

1. la séduction

2. la gêne

Je vous propose de regarder la vidéo explicative afin de relever ensemble les différents indices corporels qui suggèrent cette analyse.

————————————————————————–

Crédit photo
© « Businesswoman Pointing » – Imagerymajestic – Lien

—————————————————————————–

Vous pensez que cette vidéo pourrait intéresser vos contacts ? Partagez-la !

Sylvia Bréger on FacebookSylvia Bréger on LinkedinSylvia Bréger on Twitter
Sylvia Bréger
Sylvia Bréger est criminologue et correspondante scientifique auprès de la Gendarmerie Nationale (SCRC - Service Central du Renseignement Criminel, Pontoise)

Avec plus d'une centaine d'interventions par an auprès de différentes institutions privées et publiques, les participants sont formés à la criminologie, au langage non verbal, à la détection du mensonge et sur l'art d'observer et de mieux comprendre les autres.

Sylvia Bréger collabore avec les entreprises et le système judiciaire à travers des conférences, des formations, des débats et du consulting.