ID-100221249

Dans un monde où nous sommes de plus en plus nombreux et dont l’insécurité ambiante est nettement ressentie, il apparaît que nous ne sommes plus vraiment disposés à évaluer clairement ce qui nous entoure. Pourtant, nous sommes tous de fins observateurs et avons les capacités requises pour identifier le danger avant même qu’il ne se produise. Alors pourquoi sommes-nous devenus si distraits ? Mais surtout, comment reprogrammer notre observation de manière efficace ? C’est ce que nous allons voir dans ce nouvel article.

 

Quand l’homme était un bon profiler…

Il est loin le règne où l’homme prenait tout le temps d’observer l’individu qui ne faisait pas partie de sa tribu. C’était essentiel pour la survie du groupe ! A l’époque, tout était scruté de près ou à une certaine distance. L’ennemi potentiel était analysé sous toutes ses coutures (armes, postures, vêtements, etc…)

Avant de rentrer en interaction avec l’autre, l’homme examinait qui il avait en face de lui.

Mais l’évolution de la vie fait que les villes se sont créées et que les hommes vivent à proximité les uns des autres, ce qui a modifié notre façon d’observer les gens qui nous entourent. De nos jours, de nombreux individus s’intéressent aux sciences humaines pour mieux ressentir et comprendre leurs congénères. Pourtant, avez-vous déjà remarqué à quel point les hommes et les femmes ne font pas attention à leur environnement, que ce soit dans la rue ou dans les transports ? Enfermés dans leurs livres, téléphones ou autres écouteurs qui empêchent d’entendre le monde extérieur, ils perdent conscience de la situation. Pourtant, la vue et l’ouïe actionnées ensemble permettent souvent d’éviter un accident ou d’être victime !

 

L’instinct de confiance

Une fois le danger arrivé, il n’est pas rare d’entendre : “J’avais senti que quelque chose n’allait pas” ou encore “Je sentais qu’il n’était pas digne de confiance.” Il faut donc savoir écouter notre intuition, lui faire confiance. Bien sûr, rien n’indique que notre instinct dit vrai, c’est aussi pour cela qu’il faut savoir observer de façon “consciente” sans pour autant tomber dans la paranoïa…

Mais que faut-il concrètement observer ? Avant toute chose, il est essentiel de prendre conscience de l’ensemble d’une situation : le lieu et les gens. Pour cela, il faut se concentrer sur ce qui nous entoure sans être distrait par autre chose comme lire un livre, rédiger un message ou écouter de la musique. Il en va de même dans le milieu professionnel. Nous nous devons de ressentir les autres afin d’établir si tel ou tel collègue sera une bonne ou une mauvaise personne pour nous. Et force est de constater que notre première impression est souvent la bonne ! L’absence d’affect facilite relativement l’avis que nous nous faisons des autres.

Il s’agit de toujours observer avec bienveillance afin de mieux cerner quelles sont les intentions que quelqu’un peut avoir vis-à-vis de nous. Cela peut nous épargner une relation qui pourrait être douloureuse, voire même, dans d’autres circonstances, nous sauver la vie !

Mais il est important de rappeler que nous ne sommes pas responsables du fait d’avoir été victime d’une personne. Gardons juste à l’esprit qu’il est tout à fait possible d’améliorer notre observation quotidienne et que ceci est même fortement recommandé : en une journée, nous croisons beaucoup de gens, notamment ceux avec lesquels nous n’aurons aucune interaction.

Pour vous préparer à devenir un grand observateur, étape par étape, téléchargez gratuitement les fiches-techniques qui se trouvent juste en-dessous ! Vous y trouverez des conseils simples mais efficaces pour bien interpréter ce que vous avez remarqué.

Bonne lecture !

Sylvia Bréger.

Apprendre à observer

—————————————————————

Crédits photos © « Man Observing Something Closel » StockImagesFreedigitalphotos.net/

Cet article vous semble intéressant ? Partagez-le sur vos réseaux !