Image 1

Avez-vous déjà remarqué que selon les personnes avec lesquelles nous discutons, nous maintenons une distance plus ou moins limitée ?

Ces espaces d’interaction indiquent :

36les liens que nous entretenons avec la personne qui se trouve face à nous

ou bien encore

36notre état d’esprit face à la situation (lors de changement de distance)

Ces périmètres sont importants à respecter et à connaitre. Ils nous permettent d’établir nos échanges selon la relation que nous entretenons avec les autres. Voyons quelles sont les caractéristiques de chacun et testez vos acquis avec les 2 quiz ci-dessous.

 

Espace d’interaction en position “debout”

Lorsque nous discutons avec quelqu’un dans la rue, nous nous maintenons  à une certaine distance, suivant notre degré de connaissance. De la zone intime à la zone publique, nous délimitons notre territoire, mais nous y reviendrons juste après.

Soyez attentifs à cet espace qui vous sépare de votre interlocuteur. Par exemple, vous croisez un de vos collaborateurs, vous vous dites bonjour et commencez à entamer une conversation. La zone qui vous sépare de lui est égale à un bras tendu, tout au plus. Au bout de quelques minutes,  celui-ci s’éloigne progressivement. “Prendre de la distance” a ici toute sa valeur : il est temps de considérer sa demande silencieuse et de clôturer la discussion. Même si cela n’a rien à voir avec les zones d’interaction, vous pouvez également observer l’axe des pieds de votre interlocuteur. Si ces derniers ne vous font plus face et qu’ils se tournent vers la gauche ou la droite, la personne doit s’en aller. A vous de décoder ce qui  n’est pas dit verbalement.

Nous le faisons tous machinalement lorsque nous devons écourter un échange : nous nous arrêtons – nous saluons – nous discutons puis nous commençons à nous éloigner tout en continuant à parler.

D’ailleurs, il n’est pas rare de constater qu’en faisant cela, la personne en face s’avance en cassant irrémédiablement notre distance si joliment préparée.

Agaçant non ?

 

Espace d’interaction en position “assise”

Des lieux conviviaux comme les restaurants m’ont toujours surprise ! Pourquoi diable y a-t-il si peu de tables rondes ? Ces dernières permettent une bien meilleure communication et d’être mieux intégré(e) au groupe. Lorsque j’organise un repas avec des personnes qui ne se connaissent pas toutes forcément, je demande à ce que nous soyons placés à une table ronde. Toutefois, il ne faut pas être trop nombreux ; être serrés à une table de ce genre amène à avoir des contacts corporels et lorsque les gens ne se connaissent pas ou peu, cela peut mettre mal à l’aise.

Pour des raisons pratiques mais aussi hiérarchiques, les entreprises sont “armées” de tables rectangulaires que l’on retrouve dans les bureaux et dans les salles de réunions. Dans le monde professionnel, la distance est souvent de mise, notamment avec les responsables. Toutefois, pour la gestion des conflits, une table ronde ou ovale ou bien encore un aménagement de chaises formant un cercle, permet de ne pas être davantage dans la confrontation et de communiquer avec moins de tension.

 

Image 2L’espace “intime”

Cet espace est celui où nous sommes le plus proche de notre interlocuteur. Nous pouvons le toucher car nous le connaissons très bien. La relation est soit sentimentale, familiale ou basée sur une excellente amitié. Le territoire est le même pour ces deux contacts. La zone intime n’a pas lieu d’exister avec les personnes que nous connaissons peu ou pas. Ainsi, évitez à tout prix cette intrusion avec des gens rencontrés sur l’instant ou vus que de rares fois, tout comme, cela va de soi, dans le milieu professionnel.

 

Image 3L’espace “personnel”

Cette distance est celle des personnes qui se connaissent bien, qui ont l’habitude de se voir et qui s’apprécient. La relation est amicale ou bien encore, ce sont deux collègues qui ont l’habitude de collaborer ensemble. Le territoire de l’un et de l’autre est respecté. Il est également possible de faire un espace personnel lors d’un entretien constructif où il y a échange de documents.

 

image 5L’espace “social”

Nous utilisons cette distance pour marquer clairement notre territoire que l’on ne partagera pas nécessairement avec l’autre. En tout cas, pas tout de suite. Soit la relation vient de se faire, soit elle est très récente. Nous faisons un espace social dans notre vie professionnelle ou bien face à des inconnus. Lors d’un recrutement, le candidat fait face au recruteur. Voici un moment crucial où il ne faut surtout pas empiéter sur la “bulle sociale” de l’embaucheur. Chacun sa place. Le buste du postulant ne s’impose pas sur le territoire de son interlocuteur et n’y pose ni sac, ni dossier ou autre élément qui l’amènerait à s’étaler sur une zone qui n’est pas la sienne.

image 4L’espace “public”

Ce grand espace nous sépare des autres. Lorsque l’environnement le permet, nous imposons cette distance aux inconnus car nous souhaitons protéger notre territoire. Mais dans les endroits où il y a foule, cela n’est pas réalisable. N’est-il pas contraignant de voir son espace vital malmené par des anonymes qui se collent à nous par manque de place ? Plus nous prenons de la distance et moins nous connaissons la personne, soit nous l’apprécions peu ou bien encore, il s’agit d’une distance dite “hiérarchique”.

 

D’une culture à l’autre…

Chaque nationalité à sa propre culture en matière de distance. Ainsi, nous pouvons remarquer que les Français préfèrent généralement marquer un espace social, tandis que les Africains optent davantage pour un espace personnel et les Arabes pour l’espace intime significatif de gestes chaleureux, y compris avec des inconnus.

 

Testez vos connaissances…

A travers ces 2 quiz, indiquez le niveau d’interaction de 2 personnes en fonction de leur distance, dans une salle de réunion.

N’hésitez pas à laisser vos commentaires… (durant le quiz, si vous souhaitez revoir la photo, cliquez sur l’image. Pour voir les corrections, attendez la fin du test puis cliquez sur “corrections”)

Lien n°1 : http://www.topquizz.com/quiz/Les-espaces-d-interaction-1-20104?key=639e4e1ba815acbfc28ade04f00760a0#export

Lien n°2 : http://www.topquizz.com/quiz/Les-espaces-d-interaction-2-19965?key=9d50ab1b71909f6fee43ad46ce2ad0b2

—————————————————————

Crédits photos

© “Social Network” et “Online Training” –Jscreationzs
© “Young Couple Looking Into Laptop” – Imagerymajestic
© “Teenagers Playing Computer Game” et “Hang Shaking Business People” – Ambro

Cet article vous a semblé intéressant ? Diffusez-le autour de vous !

A propos... on InstagramA propos... on Linkedin
A propos...
- Observer les autres
- Mieux les comprendre
- Communiquer plus simplement

L'objectif principal de ce blog est de vous informer sur le comportement humain : criminologie, décodage du langage non verbal, détection du mensonge...

Je suis criminologue. Durant 11 ans, j'ai aussi été correspondante scientifique auprès de la Gendarmerie Nationale (SCRC - Service Central du Renseignement Criminel, Département C3N - Pontoise) et continue les formations des sections de recherche nationales en analyse criminelle. J'interviens également auprès des entreprises pour former dirigeants et salariés à mieux cerner leurs interlocuteurs. Mes interventions se font en France, Suisse et Belgique.

Et maintenant que vous êtes ici, sur ce Blog, vous pouvez vous inscrire pour recevoir mes articles, vidéos, podcasts et dossiers gratuits ! J'ai à cœur de vous aider à mieux comprendre ce qui peut parfois sembler "incompréhensible", toujours en tenant compte de la complexité de la nature humaine et en abordant les précautions nécessaires. Le tout, à travers des contenus gratuits ainsi que des conférences, des formations et du consulting.

Bienvenue à vous...