77

Le visage est le symbole même de nos émotions. Nos muscles faciaux permettent d’exprimer pas moins de 10000 expressions faciales. Grâce à elles, nous affichons ce que nous ressentons. Toutefois, une expression peut elle trahir un mensonge sur notre figure ?

 

Mentir avec son visage

Nous l’avons déjà vu à travers ce blog : les muscles faciaux étant situés près de notre cerveau, le visage est la partie du corps qui ment le mieux. Mais mentir mieux ne signifie pas mentir correctement !

Nous pouvons mimer une expression de colère, de tristesse ou de joie. Mais un œil averti peut repérer si cette dernière est sincère ou feinte car chaque émotion fait interagir différents muscles faciaux entre eux. Les muscles des 7 émotions universelles (joie – tristesse – colère – peur – dégoût – mépris – surprise) se coordonnent tous de la même façon et ce, quelle que soit la culture de l’individu (sauf dans les cas de lésions cérébrales où certains nerfs peuvent être endommagés)

Au cinéma ou à la télévision, il n’est pas rare de voir des acteurs reproduire une expression que de façon partielle. Quand l’émotion est clairement ressentie, les mouvements faciaux s’activent automatiquement. Mais si l’émotion n’est pas réellement ressentie, l’expression est soit exagérément simulée, soit des muscles ne sont pas stimulés et montrent une mimique incomplète  ou pire, certains sont actionnés mais expriment une autre émotion.  En cela, les films d’horreur regorgent de “mauvais” comédiens Clignement d'œil

Jouer la comédie est un art et une expression faciale peut permettre d’identifier un mensonge à travers 3 indices :

10son asymétrie

10 son délai

10 son décalage

 

L’asymétrie d’une expression

L’asymétrie dont nous allons parler est plus repérable dans les émotions positives que négatives. Le mouvement facial semble identique des deux côtés du visage mais en y regardant bien, ce dernier s’étire un peu plus d’un côté que de l’autre. Lorsque nous effectuons une expression asymétrique cela signifie que l’émotion que nous affichons n’est pas réellement ressentie. Nous exécutons donc une expression de façon automatique afin de faire croire à notre interlocuteur que nous sommes dans cet état d’esprit, ce qui accentue légèrement le muscle principal sur une partie du visage. Toutefois attention : il ne faut pas confondre avec les expressions qui ne s’activent que d’un seul côté, comme le clin d’œil ni avec l’émotion unilatérale comme le mépris. Lorsqu’une émotion est réellement éprouvée et affichée involontairement, il n y a pas ou peu d’asymétrie.

Mais comme à chaque fois, l’analyse du non verbal nécessite l’observation de plusieurs indices corporels et faciaux. Effectivement, les chercheurs estiment qu’en règle générale, le ressenti sincère de certaines émotions peut amener une asymétrie du visage, mais la plupart du temps ce n’est pas le cas. Il faut donc être vigilant et ne pas hâter notre observation.

 

Le délai d’une expression

Les recherches montrent que des émotions exprimées sur plusieurs secondes (5 à 10 ou plus) sont généralement fausses ou alors qu’elles sont là pour appuyer volontairement  le fait que nous faisons semblant de les ressentir (ex : feindre la colère pour plaisanter…) Les émotions peuvent parfois être éprouvées de façon intense et s’afficher plusieurs secondes sur le visage. Le ressenti amène à en garder les stigmates à travers plusieurs émotions succinctes. Dans la vidéo ci-dessous, nous parlons de la surprise qui est une émotion très brève entre son apparition et sa disparition.

Pour chaque émotion, la durée de vie est donc très courte (moins de 5 secondes). Elles peuvent survenir d’un coup ou graduellement, tout dépendra du contexte de la situation.

 

Le décalage d’une expression

L’expression du visage se dessine au moment où l’on dit éprouver telle ou telle émotion. Elle peut aussi s’afficher juste avant. En revanche, lorsque celle-ci s’exprime après les mots, l’émotion est feinte car gestes et expressions se coordonnent aux paroles. Par exemple, si l’un de nos amis souhaite raconter une plaisanterie que nous connaissons à une tierce personne et que nous disons :

– “Elle est excellente !”

en souriant juste après, il y a clairement un décalage et donc un manque de cohérence entre ce qui est dit et ce qui est montré !

Les gestes ou expressions faciales qui ne sont pas synchronisés avec le discours, peuvent être des signes de mensonge.

Sylvia Bréger.

——————————————————————

Crédits photos
© «
Girl Looking In The Mirror » – Stuart Miles – http://www.freedigitalphotos.net

Vidéo – Crédits photos
© «
Pretty Woman Holding Gambling Cards » – Marin – http://www.freedigitalphotos.net

© « Casual Man With Arms Crossed » – Stockimages – http://www.freedigitalphotos.net

Crédit musique
© « Acclimate »Général Fuzz

 

Cet article vous semble intéressant ? Diffusez-le autour de vous !