men-leather-shoes-in-snow-picjumbo-com

Voici la partie de notre corps qui est, hélas, un peu trop délaissée au niveau de l’observation ! Et cela est bien dommage car les pieds révèlent certaines choses qui ne sont surtout pas à négliger dans la communication. Regardons cela de plus près…

 

2 pieds valent plus qu’un visage !

Et oui ! Nous portons tellement d’attention au haut du corps et aux expressions du visage, que nous délaissons malheureusement la partie la plus intéressante du langage non verbal. En cas de danger ou d’inquiétude, les pieds sont pourtant les premiers à réagir. Ils peuvent donc offrir de précieux indices à celui qui sait les regarder d’un peu plus près !!!

Observez les gens autour de vous : dans les transports, au travail, dans la rue… Rien qu’en regardant la position de leurs jambes et de leurs pieds, vous en apprendrez beaucoup sur leurs intentions ou encore sur leur état d’esprit ! Pour faire simple, cette zone du corps est la partie la plus “spontanée”, voire “honnête” de notre non verbal. Ce n’est pas forcément le cas du visage, zone sur laquelle nous nous attardons pourtant le plus. Néanmoins, il est facile de mentir en feignant une émotion, en l’intensifiant ou en la cachant… Nous savons contrôler, en partie, les muscles de nos visages… Alors que les jambes et les pieds ne sont pas si simples à dompter. Forcément, dans une situation de tromperie par exemple, l’interlocuteur pense d’abord à maîtriser ses expressions faciales, ou encore sa façon de se tenir ou de bouger ses mains. Mais pas sa zone descendante…

Ainsi, plusieurs états se manifestent à travers les jambes et les pieds :

  • la timidité
  • la confiance en l’autre
  • l’intérêt
  • l’ennui
  • l’insécurité
  • la gêne…

La confiance et l’intérêt que l’on porte aux autres amènent une position de “face à face”, c’est-à-dire que les pieds de la personne A sont en face de ceux de la personne B, sans partir vers une autre direction. Les jambes peuvent être également croisées, signe que nous sommes à l’aise, pas pressés, que la conversation peut durer. Mais lorsque la discussion doit prendre fin, les pieds de notre interlocuteur s’orientent vers une autre direction. Même si le buste est tourné vers nous, c’est l’orientation des pieds qui en dira long sur les intentions de notre contact. Prenons congé et laissons-le partir…

Imaginez-vous en train d’attendre votre train. Vous lisez tranquillement votre livre et vos jambes sont un peu croisées. Soudain, vous entendez des éclats de rires qui s’avèrent être assez forts… Vous regardez et vous voyez un groupe de jeunes qui arrive dans votre direction. Instinctivement, vos jambes vont se décroiser ! Le cerveau fait effectuer ce mouvement aux jambes et aux pieds de façon à pouvoir éventuellement fuir une situation qui pourrait être dangereuse. C’est instinctif !

Préparez votre regard en contemplant les gens lorsqu’ils se parlent entre eux. Observez comment se positionne cette partie du corps : pieds placés devant l’interlocuteur, un ou des pieds qui partent vers une autre direction que le buste suive ou non, jambes croisées ou décroisées… Attention aussi de ne pas hâter notre analyse : certains individus ont des maladies neurologiques ou articulaires qui placent jambes et/ou pieds dans une inclinaison constante !

Imaginons encore que deux personnes se parlent : leurs pieds sont bien ancrés l’un vers l’autre et vous arrivez pour leur dire “bonjour”. Si ces dernières tournent la partie haute de leur corps vers vous  (tête, buste, hanches) sans pour autant faire pivoter leurs pieds vers votre direction, ne vous éternisez pas ! Vous n’arrivez pas forcément au bon moment.

Pieds

 

Un pied de nez au mensonge ?

La position des pieds peut être intéressante pour mieux comprendre l’état d’esprit de quelqu’un à qui nous demandons une réponse précise. Une personne gênée par ce qu’elle raconte, aura tendance à se distancier physiquement de nous et bien qu’il n’existe pas de gestes relatifs au mensonge, cette position de recul doit nous amener à nous interroger sur le malaise ressenti par l’autre…

Mais j’ai souvent remarqué dans des situations bien précises, que les pieds des gens se détournent de nous lorsque les questions les mettent mal à l’aise ou lorsque leurs réponses sont retravaillées !!! Ils visent la sortie, ou, plus simplement, ne souhaitent plus se trouver en face de nous !

Evidemment, il est plus simple d’observer cette zone corporelle en position debout plutôt qu’en position assise, les tables nous empêchant souvent de voir ce qui se passe en dessous. Ceci étant, ne négligez plus les jambes et les pieds de vos interlocuteurs et, pour bien commencer votre entraînement, observez votre propres réactions sur vous-mêmes ! Vous serez surpris Clignement d'œil

A bientôt autour du prochain article !

——————————————————————————————————————

Crédits photos © « Standing on snow » By PicJumbo – Freepik.com

——————————————————————————————————————

Cet article vous semble intéressant ? Partagez-le !

Sylvia Bréger on FacebookSylvia Bréger on LinkedinSylvia Bréger on Twitter
Sylvia Bréger
Sylvia Bréger est criminologue et correspondante scientifique auprès de la Gendarmerie Nationale (SCRC - Service Central du Renseignement Criminel, Pontoise)

Avec plus d'une centaine d'interventions par an auprès de différentes institutions privées et publiques, les participants sont formés à la criminologie, au langage non verbal, à la détection du mensonge et sur l'art d'observer et de mieux comprendre les autres.

Sylvia Bréger collabore avec les entreprises et le système judiciaire à travers des conférences, des formations, des débats et du consulting.