Body

Certains livres sur le langage non verbal vous révèleront que c’est une discipline d’une incroyable complexité, et d’autres vous orienteront vers une traduction des gestes à travers un simple dictionnaire… Comme toujours, il faut savoir doser la vérité. Le langage non verbal n’est certes pas toujours simple, mais notez bien qu’il est loin d’être indéchiffrable. Avant d’en apprendre les codes, il faut déjà savoir ce qu’il faut regarder afin d’améliorer votre lecture du langage corporel…

 

Les qualités pour apprendre…

De plus en plus de professionnels et de particuliers se forment au décodage du langage non verbal. Depuis plusieurs années, les demandes que je reçois sont issues de toutes les professions confondues : enquêteurs – magistrats – avocats – responsables sécurité – managers – dirigeants – ressources humaines – etc… Cette demande est toujours la même : pouvoir lire le non verbal de leurs interlocuteurs le temps d’une session sur une journée. Ma réponse reste identique à chaque fois : “les bases seront posées, mais il faudra continuer l’apprentissage et s’entraîner assidûment par la suite. »

La complexité du non verbal n’est pas tant dans sa forme, mais plutôt dans son exploitation à travers le temps et l’expérience. La motivation joue donc un grand rôle dans cette discipline. L’humilité aussi.

Il n’est rare non plus que les participants souhaitent être opérationnels immédiatement après une formation. Si les bases sont effectivement posées, il va falloir ensuite observer tout seul, faire ses propres analyses, se tromper, accepter l’erreur, la retenir, recommencer… Bref, il va falloir habituer son œil analytique au repérage de la gestuelle. Car la première erreur est la suivante : il ne faut surtout pas être davantage préoccupé par des exploits expérimentaux, c’est-à-dire repérer la dissimulation à tout prix afin de juger correctement l’autre, plutôt que d’observer de façon bienveillante pour devenir un meilleur communicant.

La motivation est donc un élément clé de cette formation : pour lire avec exactitude l’état émotionnel de la personne qui est en face de nous, il faut y investir du temps et de la patience.

 

Comment apprendre ?

Il y a de plus en plus de workshops sur la communication avec autrui afin d’améliorer nos compétences sociales. Cela passe par différentes méthodes. Mais si vous souhaitez réellement développer votre observation du langage non verbal, je vous donne alors ces 6 conseils de base :

Peach and Beige Illustrated Process Inforgraphic

Avec ces 6 conseils de base, vous serez en mesure de mieux évaluer votre amélioration dans le décodage du  non verbal. Il suffit juste d’y mettre le temps nécessaire, du dévouement et suivre des formations Smile

——————————————————————————————————————

Crédits photos © « Close-up of businessman hands sitting on chair » | Katemangostar – Freepik.com

——————————————————————————————————————

Cet article vous semble intéressant ? Diffusez-le sur vos réseaux !

Sylvia Bréger on FacebookSylvia Bréger on LinkedinSylvia Bréger on Twitter
Sylvia Bréger
Sylvia Bréger est criminologue et correspondante scientifique auprès de la Gendarmerie Nationale (SCRC - Service Central du Renseignement Criminel, Pontoise)

Avec plus d'une centaine d'interventions par an auprès de différentes institutions privées et publiques, les participants sont formés à la criminologie, au langage non verbal, à la détection du mensonge et sur l'art d'observer et de mieux comprendre les autres.

Sylvia Bréger collabore avec les entreprises et le système judiciaire à travers des conférences, des formations, des débats et du consulting.